La CNAVPL s’inquiète pour ses réserves