Quel malus en cas d’accident ?

Attribué en cas d’accident, le malus auto influe fortement sur le montant de votre prime d’assurance. Découvrez comment il est appliqué et comment il fonctionne.

 

Qu’est-ce que le malus auto?

Pierre angulaire du fonctionnement des assurances auto, le système bonus-malus est un indicateur de votre bonne ou de votre mauvaise conduite au volant. Appelé aussi coefficient de réduction-majoration (CRM), il a pour effet de faire augmenter ou baisser le montant de votre prime en fonction des accidents dont vous êtes responsable.

Ainsi, si pendant une période de 12 mois vous faites preuve d’une conduite irréprochable, vous empochez un bonus qui fait baisser vos cotisations. À l’inverse, chaque accident responsable vous fait écoper d’un malus qui augmente le montant de votre prime.


 

Quelles conséquences en cas de malus élevé ?

En enchainant les accidents et donc les malus, les conséquences peuvent être considérables d’un point de vue financier, mais pèsent aussi sur la pérennité de votre contrat d’assurance. Avec un malus élevé, vous risquez :


  • Une augmentation du montant de référence de votre prime pouvant aller jusqu’à 3,5 fois ;
  • La résiliation pure et simple de votre contrat d’assurance pour cause de conduite à risque ;
  • Des difficultés à retrouver un contrat d’assurance à cause d’un profil de conducteur à risques.

 

Bon à savoir : L’assurance d’APRIL pour les conducteurs malussés

Vous avez accumulé les malus à cause d’accidents à répétition ? Vous avez du mal à trouver une compagnie qui accepte de vous assurer ? Tournez-vous vers la solution auto risques aggravés d’APRIL !


Parce que nous croyons que chaque conducteur a droit à une assurance qui le protège efficacement, nous proposons un contrat adapté aux personnes en situation de malus.


Les garanties APRIL

 

3 niveaux de protection

ainsi que des options comme l’assistance, la protection juridique, les garanties bris de glace, catastrophes naturelles….accidents.

 


Les points forts APRIL

Le service April Flex, pour régler toute en souplesse, et éviter tout impayé.



Retrouvez ci-dessous les réponses aux questions que vous vous posez sur le malus auto :

  • Comment calculer le bonus-malus auto ?

    Fixé à l’origine à 1, votre coefficient de réduction/majoration (CRM)

    varie en fonction de votre conduite et détermine le tarif de votre prime.
    À chaque bonus, votre CRM baisse et fait donc diminuer le montant de vos cotisations annuelles. Si votre prime de base est de 1000€ et que votre CRM est de 0,68, vous payez donc 680€.
    À l’inverse, chaque malus fait augmenter votre CRM et augmente alors le montant dont vous devez vous acquitter auprès de votre assureur. Avec un taux de malus de 2,5, vous payez alors 2500€ !

     

  • Quel malus en cas d'accident responsable ?

    En cas d’accident responsable, vous subissez automatiquement une majoration de 25% de votre prime de base. Pour calculer votre malus, il vous suffit alors de multiplier votre CRM par 1,25. De cette manière, avec un CRM de 0,68, vous passez en cas d’accident à 0,85.

    Bon à savoir :

    si vous n’êtes que partiellement responsable de l’accident, la majoration est réduite à 12,5%. De plus, certains sinistres comme le bris de glace, les vols ou les incendies ne peuvent pas être imputés au conducteur. Ils n’impliquent donc en aucun cas un malus.

     

    Enfin, si votre CRM est de 0,50 depuis au moins 3 ans, le premier accident dont vous serez responsable ne vous fera pas perdre de bonus.

  • Comment connaître son bonus-malus ?

    Pour connaître votre bonus-malus, il vous suffit de le demander à votre assureur. Celui-ci sera en mesure de vous le communiquer lors de l’envoi de votre dernier avis d’échéance ou lors de l’envoi de votre relevé d’information. À noter qu’en cas de résiliation de votre contrat d’assurance auto, votre assureur dispose d’un délai de 15 jours pour vous le transmettre.

    Quel moyen pour réduire son malus ?

    Pour faire baisser votre malus, une seule solution : ne plus provoquer d’accident ! Après un an sans sinistre, vous bénéficierez d’un bonus et votre prime baissera de 5%. Après deux ans sans accident, votre CRM sera alors ramené automatiquement à 1.